top of page
  • Photo du rédacteurClaudia

Les Chroniques du futur - le courrier de Jillibert - Lettre 2

Dernière mise à jour : 7 août 2023

Bonjour à tous,

Me revoilà, c’est moi Jillibert ! Je suis très content de pouvoir vous renvoyez cette nouvelle lettre car au centre de courrier intertemporelle - transgalactique il y a eu un gros bourrage papier, c’était le gros barda pendant plusieurs jours. C’est que nous utilisons plus tellement ce moyen de communication pour notre quotidien et la machine se fait un peu vieille. D’ailleurs, mon grand-père la surnomme la vieille bique. Bon j’ai décidé de vous écrire cette nouvelle lettre car il y a quand même pas mal de chose sur lesquels il faut qu’on discute. C’est juste que j’ai un peu l’impression que le barda du bourrage papier chez vous c’est pas seulement dans les imprimantes mais aussi un peu dans votre tête. .


J’ai appris par mon grand papi que vous viviez une période de peurs assez importante. Le problème, si j’ai bien compris le Schmilblik (je vous laisse devinez qui utilise ce mot à la maison),


c’est qu’à votre époque vous avez l’impression que votre sécurité se créer par l’extérieur.


Par exemple, en accumulant des objets ou de la nourriture. Mais à notre époque, nous avons compris que tout part depuis l’intérieur. Bon ok, paniquez pas je m’explique, quand une peur apparaît, généralement cela fait écho à une insécurité intérieur. Cela n’a pas de lien avec l’extérieur, autre le fait que l’évènement ou la situation qui déclenche la peur. Donc lorsque l’on commence à aller creuser un peu pourquoi nous avons peur, nous pouvons d’une part démêler le tas de nœuds qu’on s’est fait au cerveau et surtout apprendre à se connaître. Je vous avouerais qu’à notre époque les peurs n’ont pas totalement disparues, non non. Par contre ce qui a GRANDEMENT changé c’est nos réactions face à celles-ci. Ben oui, car quand on se connaît, et ben on peut savoir pourquoi on part en vrille quand Pépito te dis un truc qui te plaît pas. On comprend sur quel bouton cela vient appuyer EN nous (et pas à l’extérieur de nous). Et quand on rencontre cette situation et ben PAF on sait exactement quelle partie de nous est déclenchée, l’émotion peut donc s’en aller. Ben oui car en fait, si vous ne saviez pas,


l’émotion est une INFORMATION.


Elle ne vous définit pas ! L’émotion vient juste te dire « coucou, t’a encore un truc en toi sur lequel il faudrait venir prendre soin». Et quand l’information est écoutée et ben elle peut s’en aller. Comme dis mon grand papi on n’est pas obligé d’être en mode relou-grincheux comme un putois toute la journée !


Et quand tout le monde fait un peu ce travail sur soi et ben on remarque que les rôles de bourreau-victime-sauveur à la mort-moi-le-nœud comme dit papi et ben cela disparaît, POUF ! Du coup cela fait que, quand on se sent relou et ben on prend le temps pour soi. On s’isole un peu si on a besoin, on va marcher, on prend un bon bain, on va crier dans la forêt, on fait une danse tout nu devant son miroir (chacun son truc, hein, ne jugez pas).


L’ambiance générale a vraiment changé vers des relations beaucoup plus apaisées, avant tout avec nous-même mais également entre nous.


Et ça je peux vous dire que c'est vraiment cool!


Et encore une chose, quand quelqu’un est dans une belle connaissance de soi et dans une maîtrise de ses peurs et ben vous pensez qu’il fait les mêmes choix que quelqu’un qui est terrorisé et qui pense que c’est la fin du monde « si » ? Et ben je vous le donne en mille, NON ! A mon époque, les gens font des choix qui ne sont plus dirigé par la peur (en tout cas on fait tout pour), on fait des choix à partir de notre VRAI nous (qui on est vraiment quoi). Du coup, il n’y a plus de gens qui font un travail par - peur de manquer-parce qu’il gagne bien leur vie- mais on s’ennuie à mourir- ici les gens suivent leurs aspirations et leurs inspirations.


Ben oui, car quand tu enlèves l’espèce de nuage de peur intérieur et ben tu peux y voir plus clair !


C’est génial non ? Surtout quand tu es entouré de gens qui n’ont plus peur, ou du moins qui sont en maîtrise d’eux-mêmes, et ben s’est rassurant non ? Du coup, quand tu vas demander conseil, ces vieux sages-là ils peuvent t’aiguiller sans que cela ne réveille leur propre peur.


Je vous donne un exemple, mon grand papi m’a expliqué qu’un jour il voulait se mettre à son compte alors qu’il avait un super travail bien payé, et ben son grand-père à lui, lui avait donné toutes les raisons possibles de ne pas le faire ! Ben oui, le grand papi de mon grand papi (j’espère que vous arrivez à me suivre) et ben il avait rêvé toute sa vie de se mettre à son compte mais à cause de ses peurs il n’avait jamais osé. Et quand mon grand papi lui a parlé de son projet et ben BIM cela a réveillé tout cela ! Donc quand on est entouré de gens qui ont travaillé sur eux un minimum et ben ils ne vont pas essayer de te refiler leur peur. Cela rend les choses un petit peu plus simple du coup pour tous. Pour mon grand-papi, cela lui a fait une belle expérience, car au final il a compris que cette décision lui appartenait, qu’il ne devait pas se laisser guider par ses peurs mais bien ses aspirations profondes et il a fini par inventer des choses incroyables pour votre époque ! Mais ça c’est une autre histoire, que vous raconterai peut être si vous êtes sage.


Bon là je vous vois venir, vous êtes en train de vous dire qu’est-ce qu’un mioche de 11 ans sait de ce qu’est la vie, ben j’ai envie de vous dire qu’ici on a compris que ces choses essentielles de la vie doivent être apprises dès le plus jeune âge. D’ailleurs, je trouve super bizarre que chez vous on pense que d’apprendre les maths ou l’histoire doit être priorisé sur les autres choses, mais bon ça c’est un autre sujet. Depuis petit on nous parle d’émotions, du fonctionnement intérieur et on nous accompagne avec une très grande bienveillance pour nous laisser expérimenter à notre échelle tout cela. Du coup, quand tu te prends le chou avec Pépito pour des broutilles et ben tu comprends qu’avec quelques techniques toutes bêtes, on comprend vite pourquoi on s’est fâché et comment aller de l’avant sans s’embrouiller avec son meilleur ami.


Le travail intérieur est une grande part de notre éducation, cela nous permet d’atteindre un épanouissement et une grande maîtrise intérieure adulte.


Mais attention, on ne confond pas maîtrise et contrôle, parce qu’on n’est pas des robots quand même ! Bon moi je vous avouerai que des fois je pars quand même en cacahouète de temps en temps, mais ça ça fait partie de la vie.


Bon voilà, je dois vous laissez, je vous laisse digérer tout cela pépère de votre côté, de mon côté on va tester une nouvelle expérience avec Pépito, la restructuration moléculaire à basse vibration. Un truc de OUF.


A bientôt

Jilibert


Canalisé par Claudia

34 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comentários


bottom of page